l'univers des shonen mangas
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cuisine japonaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darkyline
MangasMatser
MangasMatser


Féminin
Nombre de messages : 3294
Age : 23
Localisation : Au Japon
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Cuisine japonaise   Jeu 7 Aoû - 17:54

ahhh la cuisine, qu'est ce qu'il y a de mieux!!!! alors i vous voulez mieux en connaitre sur cet art (pour moi la cuisine est un art bon enfin manger est un art) alors ne ratez pas cet article (bon ok, vous dites trop long mais bon quand ça s'agit de la nourriture on s'en fout; à m'entendre dire ça on dirait que je suis une baleine de 200 kg tellement je parle de nourriture mais bon luffy est as une baleine de 200 kg et il mange la nourriture d 100 personne)

Les différents types de restaurants:

Tout d’abord, une mise en garde : les restaurants ainsi que les magasins ne se trouvent pas forcément au rez-de-chaussée mais très souvent au sous-sol ou dans les étages supérieurs des immeubles. Alors levez les yeux et cherchez toujours les menus et pancartes au milieu du trottoir ! Quand ils ne se situent pas dans les hauteurs ou aux derniers étages des grands magasins, les restaurants ont parfois une devanture discrète signalée simplement par des bandes de tissu de couleur (les noren) placées au-dessus de l’entrée principale. On peut enfin repérer les établissements les moins chers par la grosse lanterne de papier rouge qu’ils accrochent devant leur porte coulissante.

- Les Izakayas sont des restaurants traditionnels où les Japonais vont entre collègues après le bureau. On y va autant pour boire - de la bière ou du saké – que pour manger des plats simples, tels que le niku-jaga (pomme de terre à la viande) et typiquement japonais. Souvent, des plats factices sont présentés à l’entrée de ces établissements.
- Les restaurants de spécialités proposent un plat unique : tempura, ramen, sushis ou plats occidentaux, des plats factices en devanture vous aideront à choisir. Certains restaurants sont particulièrement bon marché, on achète un ticket devant la porte et le cuisinier vous prépare le plat, souvent des ramen (soupe de nouilles), soba ou gyudon (riz recouvert de viande de bœuf) ou tonkatsu (porc pané). Quelques chaînes se sont crées : Yoshinoya spécialisé dans le gyudon, Curry Pot and Pot spécialisé dans le curry…
- Les Dining-Bar, version élaborée de l’izakaya, propose une cuisine plus métissée mélangeant les ingrédients japonais et occidentaux. La présentation des plats est plus raffinée, l’intérieur du restaurant est soigné avec beaucoup de cachet et l’addition n’est pas forcément plus salée
- Une bonne nouvelle pour les grands appétits dotés de petites bourses, il existe de nombreux restaurants ou l’on peut manger (tabehodai) ou boire (nomihodai) à volonté.
- Enfin on peut se restaurer à bas prix et en plein air, à l’arrière de petites camionnettes transformées en restaurant roulant installées au bord de la route. Ces petits restaurants reprennent un mode de restauration traditionnelle et connaissent aujourd’hui une nouvelle jeunesse et un beau succès.

Une institution : le obento


Les salarymen, toujours pressés, prennent rarement plus de 15 minutes pour déjeuner et achètent le matin des bentos, des petits plateaux repas à base de riz agrémenté d’accompagnements variés pour une somme d’environ 500 à 800 yens. On les trouve dans des échoppes à proximité des gares ou dans les sous-sols des grands magasins. Ils sont également très populaires en voyage, vous pouvez en acheter à bord du shinkansen, les magasins allant se loger jusque sur le quai de la gare.
Les rayons alimentations des grands magasins valent le détour. Ne loupez pas les sous-sols des grands magasins, ils regorgent de spécialités nippones et occidentales : vous y trouverez des bentos, des plats à emporter, des boulangeries, des fromages français, de l’épicerie fine, du thé… Vous pourrez aussi goûter la plupart des plats présentés.

Présentation des différentes spécialités

Anko : pâte de haricot rouge sucrée qui constitue la base de la plupart des pâtisseries traditionnelles.
Gyozaa : raviolis chinois au porc et aux légumes.
Miso shiru : soupe miso à base de soja fermenté.
Mochi : pâte de riz utilisée en pâtisserie ou dans les plats salés.
Natto : germes de soja fermenté gluants que l’on trouve en accompagnement.
Ochazuke : riz cuit et présenté dans du thé vert.
Oden : plat hivernal à base de gâteau de poisson et de légumes.
Okonomyaki, spécialités d’Osaka, et monjayaki, spécialités de Tokyo, des sortes de crêpes que l’on prépare soi-même sur une plaque au milieu de la table. Vous en choisissez les ingrédients : bœuf, fruits de mer, légumes…
Ramen : soupe de nouilles.
Sashimis : tranches de poisson cru présentées seules.
Shabu-shabu : fondue dans laquelle on trempe des morceaux de bœuf.
Sobas : nouilles à base de sarrasin que l’on déguste chaudes ou froides, trempées dans une sauce de soja assaisonnée.
Sukiyaki : le plat national qui ressemble au pot-au-feu et où l’on trempe les morceaux de viande de bœuf bouilli dans un jaune d’œuf battu.
Tako Yaki : le « fast food » à la japonaise, petits morceaux de poulpe en beignet trempés dans une délicieuse sauce à base de soja.
Tempura : beignets légers de poissons, crevettes et légumes, servis avec du riz, tendon, ou des nouilles.
Tofu : pâte ou « fromage » de soja.
Tsukemono : légumes saumurés souvent servis en apéritif ou pour accompagner le riz blanc.
Udons : nouilles à base de blé.
Yakitori : brochettes de poulet et de légumes, les toris sont des brochettes de viande.

Les sushis

Petites boules de riz blanc vinaigré recouvertes d’un morceau de poisson cru, les sushis ont fait le tour du monde et sont peut-être la spécialité culinaire japonaise la plus connue et la plus appréciée des occidentaux. Les poissons sont toujours d’une fraîcheur et d’une qualité irréprochables. Les prix varient selon le poisson utilisé, de 100 à 1 000 yens l’unité. Les plus populaires sont le thon, maguro, le saumon, sake, l’oursin, uni, la seiche, ika, le poulpe, tako…
Le tchirashizushi est un sushi servi dans un grand bol et constitué d’une couche de riz blanc recouverte de lamelles d’œuf, elles-mêmes recouvertes de divers poissons crus dont certains peuvent être coupés en forme de fleur. Ce plat à la présentation raffiné est très populaire auprès de la population japonaise.

Boissons

L’eau est potable partout et vous trouverez les grandes marques françaises dans presque tous les magasins.
Si le saké reste la boisson traditionnelle japonaise (voir plus bas), la bière est la boisson la plus populaire et la plus consommée. Les bières sont servies en pression (nama biru) ou au verre dans tous les restaurants ou en canette dans les distributeurs de boisson. Les marques les plus connues sont Sapporo, Kirin, Asahi et Suntory.
Vous trouverez à chaque coin de rue, même en rase campagne un distributeur de boissons non-alcoolisées fraîches ou chaudes. En canette ou en bouteille plastique, il existe une grande variété de boissons : thé vert ou noir non sucrés, café noir ou café au lait, jus de fruits, boissons vitaminées ou encore Calpis (soda à base de lait).

Le saké (le régal de Yuko-san)

Tout d’abord, il faut savoir que le terme saké désigne au Japon tous types d’alcools. La boisson transparente obtenue par fermentation du riz, qu’en France nous appelons saké, est en fait le nihonshu. Le saké – nihonshu- possède un taux d’alcool d’environ 15 à 16 degrés. On peut le consommer frais ou tiède, il vous sera servi dans des petits services de verre, de céramique ou encore de bambou. Sa qualité dépend de plusieurs éléments parmi lesquels on peut noter la qualité de l’eau et du riz utilisés, le grade ou le degré de polissage du riz. Le saké, même d’excellente qualité, ne se conserve guère plus d’un an. Chaque région du Japon a sa spécialité : les régions de Niigata et de Aomori sont très réputées pour leur production.
Le shochu, parent pauvre du saké mais néanmoins très apprécié des Japonais, est lui produit à base de patate douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miss94
mousaillon
mousaillon


Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 21
Localisation : dans les nuages ;)
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Cuisine japonaise   Lun 27 Juil - 19:17

miam timide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diddl3536.skyrock.com
Saya
MangasMatser
MangasMatser


Féminin
Nombre de messages : 1575
Age : 22
Localisation : au SHIN SEKAI
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: Cuisine japonaise   Lun 27 Juil - 21:36

Ouais =D

Je veux bien y gouter :XD: :XD: :XD:

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cuisine japonaise   Aujourd'hui à 0:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Cuisine japonaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cuisine Japonaise °w°
» Cuisine japonaise
» que pensez vous de la cuisine japonaise???????
» LE LIVRE DE LA VRAIE CUISINE JAPONAISE de Yoshihiro Murata, Wataru Kawahara, Hiromitsu Nozaki, Koichiro Goto
» Cuisine japonaise peut-être? °^°

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shonen Web :: Le Japon (Nihon) :: Nourriture-
Sauter vers: